11 décembre 2019

Quels investissements financiers pour défiscaliser ?

Pour encourager certains comportements et investissements, l’État a mis en place la défiscalisation, un ensemble de dispositifs donnant aux contribuables la possibilité d’alléger leurs factures fiscales tout en contribuant activement à l’essor de l’économie française. Pour défiscaliser, vous avez le choix entre les solutions de défiscalisation immobilières ou financière. Tour d’horizon des investissements financiers pour défiscaliser.

Tout savoir sur la défiscalisation

Défiscalisation signifie avantage fiscal accordé par l’État aux contribuables pour alléger leurs charges fiscales. Il y a la déduction d’impôt, le crédit d’impôt, l’abattement, la réduction d’impôt et l’exonération. Pour la déduction d’impôt, les sommes que vous avez investies dans un PERP, les charges foncières et les frais professionnels sont à imputer sur vos revenus imposables. Quant au crédit d’impôt, que vous soyez imposable ou non, c’est une somme qui vous sera remboursée. L’abattement est une part de revenu ou de plus-value non imposable. Il est exprimé en pourcentage ou en montant. Pour la réduction d’impôt, les dons aux œuvres, les dépenses de rénovation d’un logement ou les frais de garde d’enfant sont à déduire du montant de votre impôt sur le revenu. Enfin, l’exonération permet aux contribuables de ne pas payer d’impôt sous certaines conditions. Si vous souhaitez obtenir les meilleurs conseils sur la défiscalisation, vous pouvez vous connecter sur des sites spécialisés.

Quelques placements financiers pour défiscaliser

La loi Girardin encourage les particuliers de la France Métropolitaine à investir dans le secteur du logement social, du foncier ou de l’industrie dans les Dom-Tom. Ce dispositif, disponible à partir de 2 500 euros d’investissement, permet d’obtenir une réduction d’impôt pouvant aller jusqu’à 50 % du montant investi. Vous pouvez investir dans du matériel industriel outre-mer. Le PERP ou Plan d’épargne retraite populaire, accessible à partir de 500 euros. Avec ce dispositif, vous cotisez durant votre vie active pour constituer un capital retraite et vous pouvez défiscaliser jusqu’à 10 % de vos revenus. Vos versements sont à déduire sur vos revenus imposables. L’assurance-vie, à partir de 50 000 euros d’investissement. Ce dispositif constitue un outil idéal pour la transmission de capital. Il offre un large éventail d’investissements. Il vous permet également d’investir en direct sur des actions et obligations, et de bénéficier d’un cadre fiscal avantageux.

Le PEA ou Plan d’épargne en actions, accessible à partir de 50 000 euros, vous fera bénéficier d’un cadre fiscal avantageux. Il présente la possibilité d’une gestion sous mandat et de nombreux outils vous permettant de suivre votre portefeuille. La loi Madelin qui permet aux travailleurs non-salariés de se constituer une retraite complémentaire est accessible à partir de 2 780 euros. Toutes vos cotisations dans le cadre d’un contrat Madelin sont à déduire sur vos revenus imposables. Il y a le contrat de prévoyance Madelin et le contrat mutuelle Madelin. La loi Madelin propose un large choix d’options de rente ainsi que des options de gestion et garanties de prévoyance. À part ces placements, il y a aussi les investissements immobiliers. Vous disposez maintenant de quelques informations sur la défiscalisation vous permettant de choisir le dispositif qui vous convient le plus. Néanmoins, vous pouvez aussi solliciter l’aide de spécialistes de la défiscalisation.