17 novembre 2019

Peut-on inclure un prêt conso dans un crédit immobilier ?

pret immobilier

Lors de la souscription d’un prêt immobilier, on ne pense pas toujours aux éventuels besoins futurs en matière de travaux, pourtant, inclure cette somme à la souscription peut éviter de contracter un prêt conso en cours de route.

Inclure un crédit conso dans le prêt à l’habitat

Un prêt immobilier est tout simplement un financement dédié à une acquisition et/ou à la réalisation de travaux. Cet emprunt dont le montant minimal est de 75000 euros va permettre d’accéder à la propriété et de financer les éventuels besoins en matière de travaux, c’est surtout utile pour les maisons à rénover ou pour financer l’installation d’une cuisine sur mesure. Lorsque le crédit est déjà souscrit et que l’emprunteur rembourse déjà des mensualités, il n’est pas possible de revenir sur cet emprunt, sauf dans le cadre d’une renégociation.

Pour inclure une somme supplémentaire, il n’est donc pas possible de demander à la banque de rajouter un montant car cela impliquerait de tout re-calculer et forcément, il s’agit de repartir de zéro. Bien évidemment, les banques n’acceptent pas ces opérations puisque la résiliation du prêt immobilier implique de payer le montant restant dû et les pénalités associées, ce que peut permettre de faire un rachat de crédit en revanche.

Racheter son prêt immobilier et financer son prêt conso

L’emprunteur a deux solutions, soit il souscrit un prêt à la consommation et rembourse deux mensualités en même temps, celle du prêt immobilier et celle du prêt à la consommation. L’autre solutions est d’avoir recours à un rachat de prêt immobilier, c’est tout simplement une opération de financement proposant de faire racheter son crédit principal et de rajouter un montant pour un nouveau projet personnel, ce qui est assimilable à un emprunt consommation.

Bien entendu, il est nécessaire de passer par l’étape de simulation, il s’agit de solliciter un organisme financier proposant des opérations de rachat de prêts pour obtenir une première étude de faisabilité. La première brique est donc de savoir si l’opération est réalisable, en informant l’emprunteur des conditions de remboursement, c’est-à-dire le montant du coût total, la durée, le taux et la mensualité. Avec ces conditions, l’emprunteur est en mesure de s’engager ou non dans cette opération de financement, une solution avant tout destinée à rembourser une mensualité réduite.

COMPARATEUR RACHAT DE CREDIT

DEMANDE GRATUITE
& sans engagement


FORMULAIRE SÉCURISÉ
Données confidentielles


Votre résultat
en moins de 3min.


Le meilleur taux
pour votre financement